Joubarbe

Sempervivum

Aussi appelée artichaut sauvage, barbe-de-Jupiter, herbe du tonnerre, orpin brûlant, poivre des murailles, herbe-aux-cors ou pain d’oiseau.

La petite histoire…

La joubarbe est probablement originaire de Macaronésie, un ensemble d’îles à l’Ouest de l’Europe et de l’Afrique. C’est une plante très résistante à la sécheresse et au froid, qui ne nécessite quasiment aucun soin pour être cultivée. Elles se plaisent dans des sols bien drainés, en climat tempéré. Les Romains la pensait capable d’éloigner la foudre, d’où son nom : joubarbe vient du latin Jovis barba, « barbe de Jupiter ».

Utilisation

Inflammations

En application externe, la joubarbe apaise les brûlures (y compris coups de soleil), les piqures d’insectes ou d’orties, et les rougeurs ou irritations diverses, ainsi que les hémorroïdes et phlébites. Le suc contenu dans ses feuilles donne une sensation de froid, qui, appliqué en cataplasme, en lotion ou en onguent, calme la douleur des inflammations et échauffements. Il a des propriétés antiseptiques et prévient les engorgements.

Plaies superficielles

La joubarbe aide à la cicatrisation des plaies : elle a des vertus astringentes, qui permettent de limiter les saignements en resserrant les tissus, et empêche la prolifération des bactéries. Elle est utile pour les petites affectations cutanées ou buccales.

Préparation

Cataplasme : écraser les feuilles fraîches et appliquer sur la zone irritée.

Lotion : extraire le suc et délayer ½ tasse dans un litre d’eau. Appliquer sur la zone irritée.

Précautions

En cas de doutes ou de symptômes persistants, consultez un médecin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *