Coriandre

Coriandrum sativum

Aussi appelée coriandre cultivée, persil arabe ou cerfeuil chinois.

La petite histoire…

La coriandre est employée dans de nombreuses gastronomies, en particulier en Asie, en Amérique latine et dans la cuisine méditerranéenne. Elle était fréquente dans les sépultures de l’Egypte antique ; les Hébreux l’utilisaient pour aromatiser leurs galettes et les Romains, pour conserver leur viande au frais. Son origine est plutôt mystérieuse : elle pousse à l’état sauvage dans une vaste zone au Proche-Orient, en Asie et dans le Sud de l’Europe. Si l’origine de son nom est incertaine, une hypothèse le fait dériver du mythe grec d’Ariane (Ariadne selon l’ancienne graphie), fille de Minos et de Pasiphae et demi-sœur du Minotaure.

Utilisation

Valeur nutritive

Les feuilles sont riches en vitamine K (qui participe à la coagulation sanguine et le développement des os), en bêta-carotène (provitamine de la vitamine A, qui joue un rôle dans la vision, la santé de la peau et des muqueuses, la formation des os et le système immunitaire).

Stress et fatigue

La tisane de graines de coriandre a un effet anxiolytique (qui apaise l’anxiété). Elle agit donc sur les insomnies dues au stress, mais elle est à prendre pendant la journée : c’est aussi une plante stimulante et tonifiante, utile en cas de coup de fatigue.

Digestion

La tisane apaise de nombreux troubles digestifs : elle a un effet carminatif (sur les ballonnements), antispasmodique – elle calme les crampes – et aide les digestions difficiles en cas de coup de froid ou de convalescence.

Préparation

Infusion : 1 cuillère à soupe de graines par tasse ; couvrez et laissez infuser 10 minutes. Pour la digestion, boire 1 tasse après le repas, éventuellement associée avec d’autres plantes digestives : angélique, aneth, fenouil, anis vert, etc.

Dans la cuisine : les feuilles s’utilisent dans l’idéal fraîches et récemment cueillies, comme accompagnement ou comme condiment. Les fruits séchés (généralement appelés graines) servent d’épice, notamment dans les currys.

Précautions

Contre-indiquée pour les personnes prenant certains anti-coagulants ou allergies à la famille des Apiacées. En cas de doutes ou de symptômes persistants, consultez un médecin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *