Crocus à safran

Crocus sativus

© Serpico

Aussi appelé crocus cultivé.

La petite histoire…

Le crocus à safran n’existe pas à l’état sauvage. Son ancêtre, Crocus cartwrightianus, est originaire de l’Est de la Méditerranée. Il faut environ 150 000 fleurs et près de 40 heures de travail manuel intense pour obtenir 1 kg de safran sec, ce qui en fait une des épices les plus chères du monde. Si plus de 90% de la production mondiale est originaire d’Iran, le safran le plus cher et le plus raffiné est cultivé dans le Cachemire Indien. Son nom dérive de l’arabe asfar (أصفر ), jaune, qui vient de ses propriétés colorantes.

Utilisation

Système nerveux

Le safran a un effet régulateur sur le système nerveux : pendant les périodes de dépression et de manque de motivation, il a un effet stimulant : traditionnellement, il est réputé apporter « la gaité et la sagesse ». En état de surexcitation, il agit comme calmant et léger sédatif, ce qui facilite l’endormissement. Enfin, il protège le système nerveux contre les effets néfastes du vieillissement.

Préparation

Infusion : ajouter une petite pincée de stigmates dans une infusion, par exemple de tilleul ou de camomille matricaire.

100 mg de stigmates 2 fois par jour, en gélules ou dans l’alimentation, mélangé avec du beurre clarifié ou de l’huile d’olive.

Précautions

Contrindiqué pour les femmes enceintes ou allaitantes et les personnes prenant des médicaments antidépresseurs, des anxiolytiques, somnifères ou autres. En cas de doutes ou de symptômes persistants, consultez un médecin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *