Thym commun

Thymus vulgaris

Aussi appelé thym cultivé, thym des jardins, mignotise des Genevois, herbe de thym, erbeta ou farigoule.

La petite histoire…

Le thym est originaire du bassin Méditerranéen, et s’est répandu sur les cinq continents, particulièrement dans le reste de l’Europe et en Amérique du Nord. Il pousse sur un sol légèrement acide, bien drainé et calcaire, en plein soleil et au sec : par exemple dans les garrigues, les steppes, les pâturages et les falaises. Le mot viendrait du grec thyein, qui signifie « fumée », par allusion au fait qu’il était jadis brûlé comme encens et qu’on lui attribuait le pouvoir d’éloigner les créatures venimeuses ; ou alors du grec thumus, qui signifie « courage », la plante étant jadis considérée comme revigorante. A Sumer et en Egypte, il était utilisé pour embaumer les morts.

Utilisation

Refroidissements et bronchites

Lors des premiers frissons ou en sortie de convalescence, l’infusion de thym réchauffe, stimule le système immunitaire et diminue la fatigue. Elle calme les toux et aide à prévenir les bronchites pour les personnes ayant les bronches fragiles. Si le froid s’est déjà transformé en bronchite, le thym fluidifie les sécrétions bronchiques et désinfecte. Boire plusieurs tasses par jour.

Désinfectant

En application externe, la teinture diluée permet de désinfecter les plaies. L’infusion en bain de bouche désinfecte les affections buccales et dentaires, comme les aphtes, gingivite, caries, stomatite, etc.

Préparation

Infusion de feuilles : environ 1 cuillère à café par tasse. Peut être associé avec du gingembre frais et du jus de citron pour les froids, ou de la réglisse pour les bronchites

Précautions

Contrindiqué pour les femmes enceintes ou allaitantes et les personnes prenant certains anti-coagulants ou anti-hypertensifs. En cas de doutes ou de symptômes persistants, consultez un médecin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *