Oseille commune

Rumex acetosa

Aussi appelée grande oseille, oseille des prés, surelle, salette ou vinette. A ne pas confondre avec l’arum, une plante toxique qui lui ressemble.

La petite histoire…

L’oseille pousse en Europe, en Asie centrale et dans le Nord de l’Afrique ; elle a aussi été naturalisée en Amérique du Nord et en Océanie. Elle est très commune dans les prairies, voire même considérée comme une mauvaise herbe. Elle se plaît sur des sols au pH légèrement acide ou à l’équilibre et, dans le jardin, elle favorise la présence de papillons. Elle est utilisée dans de nombreuses cuisines à travers le monde : en France, l’escalope de saumon à l’oseille, inventée par les frères Troisgros, est un plat emblématique de la nouvelle cuisine. Le terme oseille dérive du latin acidula, acidulée (par croisement avec le nom grec de l’oseille, oxalis), et se rapporte à la saveur caractéristique de la plante.

Utilisation

Valeur nutritive

L’oseille est riche en fer, en vitamine C (qui améliore l’assimilation du fer), vitamine E et en magnésium, ainsi que d’autres minéraux. Elle est recommandée pour les personnes souffrant d’un manque de fer (souvent le cas des femmes pendant les règles), voire d’anémie. Elle est aussi riche en anti-oxydants, qui aident à la prévention de certaines maladies cardio-vasculaires ou liées à l’âge. Cuite avec du poisson, elle permet de dissoudre les petites arrêtes et de rendre le calcium que celles-ci contiennent disponible. Elle a aussi un faible taux de glucide, ce qui la rend recommandée pour les diabétiques.

Préparation

Privilégier des feuilles jeunes, vertes et fermes, et fraîchement cueillies. Consommer de préférence crue pour conserver les vitamines, par exemple en salade, en retirant la nervure centrale qui est filamenteuse.

Précautions

Contrindiquée (en quantités importantes) pour les personnes souffrant de troubles hépatiques et rénaux, de goutte, de rhumatismes et d’arthrite, à cause de sa forte teneur en acide oxalique. En cas de doutes ou de symptômes persistants, consultez un médecin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *