Pissenlit commun

Taraxacum officinale

© Remi Jouan

Aussi appelé pissenlit officinal, dent de lion, cramalliot, florin d’or, laitue de chien, baraban ou couronne de moine.

La petite histoire…

Le pissenlit est originaire d’Asie et d’Europe, et est extrêmement commun sur les cinq continents : il pousse dans les prairies et les chemins sur sol assez frais, les lieux herbeux de toute nature, bord de mer ou montagne, ainsi qu’en haut des vieux murs et dans la pierraille. Le nom dent-de-lion, qui provient de la forme de ses feuilles, se retrouve également dans 12 autres langues, dont l’anglais, l’allemand, l’italien, le roumain et le danois.

Utilisation

Dépuratif et digestion

Les racines de pissenlit ont un effet hépatique : elles améliorent le fonctionnement du foie en cas d’engorgement et de problèmes de vésicule biliaire, ce qui facilite la circulation et l’élimination des déchets. Elles contiennent aussi des antioxydants qui protègent le foie contre les agressions.

Elles agissent sur les constipations chronique en augmentant le débit de bile, la digestion difficile (en particulier les faiblesses hépatobiliaires, qui se traduisent par des difficultés à digérer tout ce qui est gras) et les excès de cholestérol. Elles ouvrent l’appétit chez les personnes en sortie de convalescence. Boire une petite décoction avant le repas.

Diurétique

Les feuilles ont un effet diurétique qui aide à prévenir les insuffisances urinaires et à soulager la rétention d’eau (y compris la rétention d’eau prémenstruelle) et les œdèmes, ainsi que les douleurs articulaires causées par dans problèmes d’élimination. Boire la tisane en cure pendant une semaine.

Les feuilles sont aussi très riches en vitamine C, K et β-carotène.

Préparation

Les feuilles, racines et fleurs des jeunes pousses peuvent être consommées en salade ou dans un plat cuisiné. Les feuilles peuvent aussi être intégrées dans un jus (une ou deux cuillérées à soupe 3 fois par jour).

Infusion : 30g de feuilles par litre d’eau, une tasse 2 à 3 fois par jour.

Décoction : 3 à 5g de racines par tasse, une tasse 2 à 3 fois par jour.

Précautions

Contrindiquée pour les personnes faisant de l’hypotension, prenant certains médicaments agissant sur le foie, les femmes enceintes ou allaitantes et les personnes souffrant de maladies cardiaques ou rénales. En cas de calculs biliaires ou d’allergie à la famille des astéracées, il est préférable de rencontrer un médecin au préalable. En cas de doutes ou de symptômes persistants, consultez un médecin.

© Stefan Lefnaer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *