Fumeterre

Fumaria officinalis

Aussi appelée herbe à la jaunisse, fleur de terre, fiel de terre, herbe à la veuve.

La petite histoire…

La fumeterre est indigène dans les régions tempérées d’Afrique du Nord, d’Europe et de certaines parties d’Asie. Elle pousse dans toutes les régions du monde ; en France, on peut la trouver dans la plupart des régions, autour des habitations, dans les champs cultivés ou les champs en jachère, et dans les crevasses des vieux murs. Son nom – fumée de terre – serait dû à son jus, qui fait pleurer les yeux comme le fait la fumée, ou à ses feuilles grisâtres ressemblant à de la fumée sortant de terre.

Utilisation

Digestion et dépuration

La fumeterre a un effet dépuratif sur les reins, ainsi que sur la vésicule biliaire et le foie (elle stimule la production et l’évacuation de la bile). Elle fortifie la contraction des muscles lisses, ouvre l’appétit et a effet diurétique. Elle est utile en cas de difficultés digestives, notamment causées par des excès répétés dans l’alimentation ou l’exposition à la pollution ou des produits chimiques ; de constipation causée par une insuffisance hépato-biliaire ; de perte d’appétit due à une convalescence ; de rétention d’eau. Infusion à boire en petite quantité avant le repas.

Préparation

Infusion des fleurs ou des feuilles : une tasse 1 à 2 fois/jour, en mélange avec d’autres plantes (par exemple la matricaire ou la mélisse) pour atténuer le gout amère (plante sèche) ou âcre (plante fraîche).

Précautions

Contre-indiquée en cas d’hypotension ou de prise de certains médicaments agissants sur le foie. En cas de doutes ou de symptômes persistants, consultez un médecin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *