Basili commun

Ocimum basilicum

Aussi appelé basilic romain, officinal, aux sauces, grand basilic, herbe royale ou encore oranger des savetiers.

La petite histoire…

Le basilic est originaire de régions s’étendant de l’Afrique centrale à l’Asie du Sud. Il est arrivé en Europe à travers Rome à partir du IIe siècle, et aux Amériques avec les premiers immigrants. Il est utilisé dans la gastronomie au Nord de la Méditerranée main aussi en Asie du Sud-Est. Il se plaît dans un climat chaud et ensoleillé, sur un sol frais et bien drainé et avec une exposition abritée. Le terme basilic dérive du grec basileús, roi : cet honneur lui vient de son arôme agréable et puissant.

Utilisation

Digestion

Le basilic est un tonique digestif, qui a des propriétés carminatives (il réduit la production de gaz) et traite les indigestions et les aigreurs d’estomac. Il a un effet antispasmodique qui apaise les nausées, vomissements, et spasmes digestifs et gastro-intestinaux. Boire une tasse d’infusion après le repas.

Stress et insomnies

Le basilic a un effet calmant qui agit sur les états fébriles et l’anxiété. Pris le soir, il aide à s’endormir, en particulier pour les personnes stressées ou angoissées. Il apaise les migraines dues au stress.

Valeur nutritive

Le basilic est riche en bêta-carotène (près de 300% des besoins journaliers dans 100 grammes), qui se transforme en vitamine A ; il contient aussi des quantités importantes de vitamines K, de magnésium, calcium et fer.

Préparation

Infusion : quelques feuilles fraîches ou 1 cuillère à soupe de feuilles sèches par tasse. Laissez infuser pendant 15 minutes.

Dans l’alimentation : consommez de préférence frais et rapidement après la cueillette pour conserver les nutriments et l’arôme, ou à défaut conservé au congélateur. Les feuilles s’utilisent comme herbe aromatique dans de nombreux plats, mais aussi en pesto ou pour aromatiser des huiles.

Précautions

Pris en quantités trop importantes (plusieurs tasses par jour), le basilic a un effet sédatif. En cas de doutes ou de symptômes persistants, consultez un médecin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *