Laurier-sauce

Laurus nobilis

Aussi appelé laurier vrai, laurier noble, laurier commun, laurier franc, laurier des poètes ou laurier d’Apollon. Ne pas confondre avec le laurier rose ni le laurier cerise, qui sont toxiques.

La petite histoire…

Le laurier-sauce est originaire du bassin méditerranéen. Pendant une partie de la préhistoire, les forêts de laurier couvraient la plus grande partie du pourtour méditerranéen, avant d’être progressivement remplacés par d’autres plantes avec l’évolution du climat. Il peut aisément atteindre 10 mètres de hauteur et plusieurs mètres de largeur. Les Grecs et les Romains anciens couronnaient les poètes et les vainqueurs avec une branche de laurier, qui symbolise l’immortalité acquise par la victoire. Plus tard, au Moyen-Age, les jeunes docteurs dans les écoles de médecine étaient distingués par une couronne faite de rameaux de lauriers avec des baies : c’est de là que vient le terme de « baccalauréat », du latin bacca laurea, baie de laurier.

Utilisation

Digestion

Les feuilles de laurier sont utilisées en cas de digestion lente et de ballonnements. Elles stimulent la production de sucs gastriques. Elles apaisent aussi les troubles nerveux légers et l’anxiété, qui peuvent impacter la digestion ou provoquer des douleurs d’estomac (estomac noué, spasmes, crampes abdominales, etc.).

Etats grippaux

Le laurier aide à soigner les rhumes, les états grippaux et les bronchites chroniques. Il a un effet expectorant qui apaise les toux et les sinus obstrués. Il augmente aussi la transpiration.

Préparation

Infusion : 10 à 15g de feuilles de laurier par litre d’eau ; laisser infuser 10 minutes. Boire 2 à 3 tasses par jour, après les repas.

Précautions

En cas de doutes ou de symptômes persistants, consultez un médecin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *