Myrtille commune

Vaccinium myrtillus

Aussi appelée airelle myrtille, bleuet, gueule noire, mauret, abrétier, embrune, brimbelle ou raisin des bois. A ne pas confondre avec la belladone, qui lui ressemble.

La petite histoire…

La myrtille se trouve en Eurasie et en Amérique du Nord. Elle pousse dans les forêts de conifères, les bois clairs, les landes et les tourbières, et est une des rares plantes appréciant un sol riche en aluminium. Elle forme des arbrisseaux de 20 à 60 cm et ses fruits, traditionnellement utilisés pour teindre des vêtements ou teinter le vin, se récoltent entre juillet et août. Aujourd’hui, un tiers de la production mondiale vient des Etats-Unis, suivis du Canada et de la France. Son nom signifie « petite myrte », une plante qui lui ressemble mais avec laquelle la myrtille n’a pas de parenté biologique.

Utilisation

Apport nutritionnel

La myrtille est riche en antioxydants, ainsi qu’en fibres bénéfiques au transit et à l’effet rassasiant. Elle apporte des vitamine C et K et du manganèse, et dans une moindre mesure des vitamines B et E, du potassium, magnésium, cuivre et fer.

Préparation

Consommer une ou deux poignées de fruits frais par jour.

Précautions

Contrindiqué pour les personnes prenant des hypoglycémiants ou hypolipidémiants et les femmes allaitantes. De manière générale, les myrtilles peuvent affecter la glycémie. En cas de doutes ou de symptômes persistants, consultez un médecin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *