Pensée sauvage

Viola tricolor

Aussi appelée pensée tricolore, petite pensée, herbe de la Trinité, fleur de Notre-Dame, herbe à la clavetée.

La petite histoire…

La pensée sauvage est indigène en Europe et en Asie, et est présente en Amérique du Nord. Elle pousse dans les champs en friche, les prairies rases, sur les berges et dans les alluvions, principalement sur les sols acides ou neutres. Dans la mythologie grecque, elle est associée à la nymphe Io, aimée de Zeus et transformée en génisse par son épouse Héra. Io vit alors sortir de terre des petites fleurs qui tournèrent leurs corolles vers elle et reconnut en elles les pensées de ses amis venus la consoler.

Utilisation

Affections cutanées

Les fleurs de pensée sauvage permettent de drainer les toxines présentes au niveau cutané et en facilite l’élimination rénale, pour soulager les problèmes de peau tels que l’eczéma, l’acné chronique ou le psoriasis. Utilisation interne (boire une tisane ou en teinture diluée) ou externe (appliquer une décoction sur la peau).

Anti-inflammatoire

En infusion, elle calme les inflammations des muqueuses des voies respiratoires, les bronchites aiguës, la coqueluche ou asthme.

Préparation

Infusion : 1 cuillère à café de fleurs sèches par tasse ; environ 3 tasses par jour, entre les repas. Combinez avec des plantes agissant sur le foie (racine de pissenlit ou bardane) pour les problèmes de peau.

Elle est aussi comestible, par exemple en décoration sur une salade.

Précautions

Contrindiqué pour les femmes enceintes ou allaitantes et les personnes prenant des médicaments antihypertenseurs et diurétiques. En cas de doutes ou de symptômes persistants, consultez un médecin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *