Souci des jardins

Calendula officinalis

Aussi appelé souci officinal, calendule, fiancée du soleil. Le souci des champs (Calendula arvensis) possède des propriétés similaires.

La petite histoire…

Le souci est probablement originaire du Sud de l’Europe et est naturalisé dans les régions tempérées. Il pousse sur tous types de sols, en exposition directe au soleil : en effet, son nom de soucis ne signifie pas qu’il apporte des tracas, bien au contraire ! Il dérive du latin sol, soleil, et sequi, suivre, et vient de ses capitules qui se ferment la nuit et s’ouvrent le jour.

Utilisation

Désinfection, cicatrisation et régénération de la peau

Le souci est utile en cas de problèmes cutanés bénins : il est à la fois désinfectant, anti-inflammatoire et stimule la croissance cellulaire. Il permet d’anticiper ou de lutter contre les infections des petites plaies (écorchures, coupures, eczéma, psoriasis, acné, ulcères, etc.) grâce à son action antibactérienne et antifongique. Il calme les inflammations et la douleur des brûlures légères, piqûres d’insectes, urticaires, gerçures, crevasses ou encore du feu du rasoir.

Préparation

Application externe : macérat huileux, onguent, crème ou cataplasme de fleurs écrasées au pilon.

Précautions

Contrindiqué pour les femmes enceintes ou allaitantes, et aux personnes allergies à la famille des astéracées. La durée d’application nécessaire pour obtenir un effet sur les différents problèmes de peau peut varier. En cas de doutes ou de symptômes persistants, consultez un médecin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *