Guimauve officinale

Althaea officinalis

Aussi appelée guillaume sauvage ou mauve blanche.

La petite histoire…

La guimauve officinale est originaire d’Europe, d’Asie tempérée et d’Afrique du Nord. Elle pousse typiquement dans des friches humides, en bord de mer ou dans les prés salés. C’est une plante protégée dans certaines régions. A l’origine, la confiserie du même nom – qui existait déjà dans l’Egypte antique – était produite à partir du mucilage extrait de ses racines ; aujourd’hui, elle est plus fréquemment fabriquée avec du collagène d’origine animale. Son nom scientifique, Althaea, est celui d’une reine reconnue pour ses talents de guérisseuse dans la mythologie grecque.

Utilisation

Affections respiratoires

La racine de guimauve a des propriétés antitussives : elle contient des mucilages, qui libèrent une substance visqueuse, à l’effet adoucissant et émollient, qui apaise les toux grasses ou sèches. Elle apaise les maux de gorge en agissant sur les muqueuses irritées ou enflammées et est utile en cas de bronchite, laryngite, pharyngite, trachéite et d’asthme.

Préparation

Décoction : 10 grammes de racines épluchées par litre d’eau, éventuellement avec de la verveine ou de la sauge en cas de grippe. Porter à ébullition, laisser bouillir 10 minutes puis filtrer. Boire jusqu’à 3 tasses par jour.

Précautions

En cas de doutes ou de symptômes persistants, consultez un médecin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *